C’est connu, l’achat d’une maison s’avère le principal investissement que bien des gens réaliseront dans leur vie. L’acheteur d’une maison existante ne doit donc jamais hésiter à lier sa promesse d’achat à une condition d’inspection.

Pourquoi une inspection?

Une inspection préachat est essentielle pour deux raisons :

  • Afin d’obtenir un constat complet et le plus objectif possible sur la condition générale du bâtiment convoité;
  • Afin de déceler les défauts susceptibles d’en diminuer l’usage et la valeur.

Préciser la condition sur la promesse d’achat

Que devrait comporter une condition d’inspection inscrite à la promesse d’achat?

  • Un délai, idéalement de 7 à 10 jours, pour l’inspection et la lecture du rapport présentant les résultats;
  • Une mention qui stipule que les constats de l’inspection du bâtiment devront satisfaire l’acheteur.

À la suite de ces constats, l’acheteur pourrait se dégager de l’obligation de conclure l’achat si le résultat de l’inspection ne le satisfait pas. De plus, il pourra disposer d’une ouverture pour renégocier le prix d’achat.

Bien choisir son inspecteur en bâtiment

Fait étonnant, la profession d’inspecteur en bâtiment n’est liée à aucune formation réglementée. Cela signifie qu’en pratique, n’importe qui peut se prétendre qualifié en la matière. À qui confier le mandat d’inspection, dans ce contexte? La façon la plus sûre de s’assurer de la compétence souhaitée, c’est de jeter son dévolu sur un inspecteur…

  • détenteur d’une assurance responsabilité en vigueur pour les erreurs et les omissions;

et

  • membre en règle d’un ordre professionnel pertinent.

On trouve au Québec des architectes, des technologues et des ingénieurs en bâtiment qui offrent le service. Il faut savoir que les ordres professionnels visent notamment à protéger le public en contrôlant l’exercice de la profession.

On peut vérifier l’inscription d’un inspecteur auprès de l’ordre professionnel lui-même, et la couverture en assurance auprès de la compagnie concernée.

De plus, il ne faut pas hésiter à demander des références. Un inspecteur en bâtiment aguerri ne s’y opposera normalement jamais.

Bon à savoir : il faut prévoir environ 500 $ pour obtenir les services d’un inspecteur. Le coût de l’inspection peut toutefois varier en fonction du type de bâtiment (sa taille, son âge, etc.).

Quels sont les points qui devraient être inclus dans une inspection en bâtiment ?

  • Fondation
  • Portes et fenêtres
  • Couverture et murs extérieurs
  • Comble (grenier)
  • Installations de plomberie et d’électricité (parties visibles)
  • Installations de chauffage et de climatisation
  • Plafonds, murs et planchers
  • Isolation (parties visibles)
  • Ventilation
  • Fosses septiques, puits, conduits d’égout (si l’inspecteur est qualifié)
  • Autres bâtiments (ex. : un garage isolé)
  • Terrain, notamment le drain autour des bâtiments, l’inclinaison et la végétation naturelle
  • Intégrité générale de la structure des bâtiments
  • Parties communes (dans le cas d’une copropriété ou d’une coopérative)

 

1104 View

Leave a Comment